• Stella

BAMBINS & CÉRÉMONIE / 1

PARTIE 1 : " LA VÉRITÉ TOUTE CRUE !"

Par Stella


Angelots ou diablotins, les enfants pendant les cérémonies, c’est une vraie question !

Ils sont super mignons sur les photos… c’est vrai, on avoue. Mais le jour J, en live – c’est à dire en 3D, technicolor et surtout son dolby suround – le sujet peut s’avérer plus épineux !


Les enfants sont très sensibles aux émotions des adultes… et pendant les cérémonies, c’est souvent les montagnes russes pour les papas et les mamans, tonton et grand-mères… Une situation qu’ils ne comprennent pas toujours et qui est donc souvent difficile à gérer pour nos petits Boubous ! D’où les débordements intempestifs pas toujours compréhensibles de prime abord pour les grands…




L’Age critique


Pour les bébés, pas de soucis : souvent calmes et bienheureux en journée (petite pensée compatissante pour tous les jeunes parents qui se demandent pourquoi pourquoi mais pourquoi ... ils dorment le jour mais pas la nuit !) ils sont finalement très facile à gérer pendant la cérémonie : il suffit de s’installer au bout d’une rangée pour pouvoir s’éclipser si bébé grogne un peu… Et pour être honnête : je n’ai jamais eu aucun souci avec des bébés sur des cérémonies ! Ils sont d’un tel angélisme qu’on finit même par les oublier !


Les vrais problèmes débarquent en même temps que les 2 ans… et durent bien jusqu’à leurs 5 ans. Tiens ! Ça ne vous rappelle pas cette fameuse petite phrase qui fait pâlir tous les parents ? : « Terrible Two and Fucking four » ? Malheureusement ça se vérifie aussi pendant les cérémonies !




C’est vraiment arrivé


Parmi les anecdotes les plus croustillantes je citerai :


La grande chasse au trésor pour retrouver les alliances que Raphaël - survolté - avait “presque” malencontreusement faites tomber dans le gazon…


La bataille de gravillons sur la mariée pendant le discours de Mamy


La partie de foot des cousins : « on dirait que les cages de but, c’est l’arche ! »


Marion qui lève le doigt en demandant où est-ce qu’elle peut faire pipi (en pleine lecture des vœux d’engagement !)


Edgard qui ne veut plus lâcher le micro … (Au début c’est mignon mais… au bout de la 8ème blague Carambar...hum)… avant de « shooter » dans le porte alliance au milieu de la plage (oui oui oui…)


Juliette et Amélie qui répètent toouuut ce que dit l’officiante en riant de plus en fort (vous savez : ce petit rire un poil forcé...)


Léonard en mode « pin’s » désespérément accroché au décolleté de Maman (la mariée) jusqu'à ce que… oups… plus de décolleté !


Et enfin : Lucien, Charlotte, Simon, Jules et Domitille qui ont trouvé ça quand même vachement sympa de se faire une cabane… sous la maxi robe de l’officiante (si si si).


Même si ça nous fait bien rire aujourd’hui… Autant l’avouer… Au moment où ça arrive, c’est toujours un peu l’instant « oups », voire l’instant « f… ». Et quand en plus, les enfants ne sont pas ceux des mariés, ça peut virer “mini drame” … (connaissez-vous le regard de tueuse de la mariée furax ?...).


Allez ! On vous explique tout pour anticiper au mieux !




Fausses bonnes idées


Non, votre petit neveu trop mignon de 2,5 ans n’est pas le « client » idéal pour vous apporter vos alliances… Oui, il a le droit d’être terrorisé. Et les réactions en chaîne d’un enfant peuvent être… incontrôlables.


S'il vous plaît : ne mettez pas la pression à vos petits loulous… (Et ne laissez pas vos proches le faire à votre place). N'en attendez pas trop d'eux. Et mieux vaut vérifier 10 fois, même jusqu'au dernier moment, qu'ils soient vraiment partants, prêts et conscients de ce qu'il va se passer.


Ils ont avant tout besoin d'être rassurés et protégés. C'est vrai qu'ils sont tellement choux : on a envie d'en profiter, de les mettre en avant... Mais on a parfois tendance à plaquer nos propres envies et fantasmes sur eux... quitte à en oublier leur pudeur, leur ressenti. Attention à ne pas trop en exiger d'eux... au risque de les transformer en "petits singes savants".


Non Tata Joëlle, ce n’est pas grave si Camille ne veut pas dire : « Je t’aime papa, je t’aime maman » dans le micro… pas la peine d’insister 15 fois en le tenant fermement pas la main pour ne pas qu’il s’échappe… (non Camille : promis, tata n’est pas une vilaine sorcière !)


Non, Léonie, 5 ans, n’a pas forcément envie de dire un poème devant tout le monde (même si elle est très en avance pour son âge et qu'elle se débrouille bien à l'école).


Non, Thelma, 4 ans, n'es pas très à l'aise de voir son papa pleurer à chaudes larmes sans vraiment comprendre pourquoi… ("Si mon papa n'arrête pas de pleurer, c’est qu’il y a un grand malheur, non ?" ).


Non, votre cortège d’enfants ne se tiendra pas au garde à vous une fois leur mission accomplie, surtout s’ils restent tous ensemble. (Vous avez déjà vu une cour d’école ? ).




Épargnez les enfants… laissez-les chez grands parents !


Et puis...autant se l’avouer : de manière générale, un mariage ce n’est pas LE souvenir impérissable pour les enfants, encore moins pour les 2 – 6 ans. Ils ont tendance à « subir » cette fête plus qu’autre chose…


Vous n’avez pas d’enfants ? Vous avez envie de vivre cette fête de l’amour « entre adultes » ? Il n'y a aucun mal à avoir ce genre de pensée. Ne culpabilisez pas... Jouez de votre diplomatie avec (tout plein d') humour et de tendresse pour faire comprendre à vos proches que vous avez envie de partager ce moment avec eux, et qu’ils en profitent VRAIMENT eux aussi… Et leurs enfants n’en seront que plus reconnaissants… surtout s’il y a une sortie prévue au parc Asterix avec les cousins ce jour-là !!! (Non mais... chacun ses délires ! …)



Jamais sans nos enfants


Vous avez des enfants et c’est absolument inimaginable pour vous de ne pas les avoir près de vous ce jour-là ? Alors faîtes en sorte que ce soit vraiment la fête pour eux aussi… Parce que oui... C'est possible !


Je vous dévoile toutes nos astuces dans un prochain article sur le sujet !

RDV dans l'article Bambins et cérémonies / Partie 2 : les bons trucs à savoir