• Stella

BAMBINS & CÉRÉMONIE / 3

PARTIE 3 : L'ÉTAT DE GRÂCE



Et voilà… Il fallait s’en douter… Lancez moi sur le sujet des enfants et je suis incapable de me restreindre. 1 article ? Non… Il en fallait bien trois. Oui, je l’avoue : l’enfance me fascine… J’aime les enfants. Et on ne va pas se mentir : c’est un sujet qui a toujours beaucoup compté pour moi.


Il fallait que je partage aussi les moments fous que j’ai vécus près d’eux. Ces instants suspendus où l’on comprend pourquoi « la vérité sort de la bouche des enfants ». Et ça va bien au-delà des mots et des images. Quelque chose « vibre » autour d’eux. Comme si la « Grâce » s’incarnait à travers eux, le temps pour nous de vivre cette fulgurance.


Aujourd’hui j’ouvre ma boîte aux trésors. Voici quelques-uns de mes plus beaux souvenirs d’enfants et de cérémonies.


J’ai vu…


J’ai vu un marié jeune papa, posté devant sa très belle arche, fier comme un « i » mais en larmes, serrant fort son petit Gaspard de 2 mois dans les bras, en découvrant sa femme remontant l’allée, jusqu’à eux.



J’ai entendu Noah, 8 ans, demander à sa tata (la mariée) si elle ne voulait pas plutôt l’épouser lui, parce qu’après tout, il l’aime depuis qu’il est né.


J’ai vu Noéline, élégante et gracieuse jeune fille de 12 ans, éclater soudain en sanglots au moment de remettre leurs alliances aux mariés, et tombant dans les bras de sa marraine.


J’ai vu Manon et Chloé, 10 ans toutes les deux, se déclarer fièrement « pas demi sœurs mais sœurs de cœur et surtout sœurs pour de vrai » des trémollos dans la voix, se tenant si fort la main que j’ai cru qu’elles allaient exploser (et on a perdu les mariés, l’assistance… et même l’officiante pendant quelques secondes).


J’ai vu les petites mains de Cléophée, 5 ans, dans celles de Dédé et Mimi (ses arrières grands-parents), faire un vœu tous ensemble pour « charger de bonnes ondes » les alliances de ses amoureux de parents et leur porter chance.



J’ai entendu Alice, 14 ans chanter doucement les yeux fermés, de sa voix douce et légèrement rauque, cette chanson que je n’oublierai jamais.


J’ai vu Antoine 31 ans lire le texte du Renard et du Petit Prince de Saint Ex à Lia 6 ans, pour lui dire à quel point il l’aime comme sa propre fille, et Lia de se blottir contre lui pendant de longues longues longues secondes de silence.



J’ai vu les yeux de Juliette, 7 ans, s’ouvrir grand comme deux fenêtres devant le vol de papillons magiques qui iraient porter ses vœux très loin tout là-haut, dans un immense « Ôoooooooooooooooooo » d’extase qui n’en finissait plus.



J’ai vu Camille 5 ans, s’approcher fièrement de moi, grimper dans mes bras, et procéder comme un chef aux vœux de consentement, pour marier lui-même papa et maman. Assurément : le plus jeune officiant du monde !


J’ai vu Lenny, 3 ans (3 ans !!!!!!), fier et paisible, qui n’a pas bougé de sa chaise pendant les ¾ d’heure de sa cérémonie de baptême symbolique, accueillir chaque intervention et chaque cadeau avec la conscience d’un vieux sage. Et puis rire et applaudir quand c’était fini.


Et puis j’ai vu Julie, 11 ans, venir me demander juste après la cérémonie de baptême de Lenny : « S’il te plait, est-ce que tu pourrais t’occuper de ma communion ? C’est ça que je veux, en fait. Steuplé steuplé steuplé ».


J’ai vu Eva, 15 ans, confier à son père à quel point elle l’avait trouvé courageux pendant ses années de solitude, mais qu’elle, elle y avait toujours cru. Elle se souviendrait toujours du vœu qu’ils avaient fait ensemble, la nuit des étoiles filantes. Et puis remercier Sylvie, parce que son papa et elle, l’attendaient depuis longtemps.


J’ai vu Jeanne, 10 ans, et son frère Arthur, 7 ans, prendre les mains de leurs parents, fermer les yeux et faire un vœu, pour croire très fort que la vie serait toujours aussi belle que ce jour-là. Et puis demander à leur maman si elle voulait bien épouser papa… en souvenir du jour où ils avaient fait la demande en mariage pour papa… là-haut sur la montagne.



J’ai vu Titouan, 16 ans, pleurer à chaudes larmes, un sourire béat sur les lèvres, en écoutant ses parents échanger leurs vœux d’engagement, et se jeter dans leurs bras juste après.


J’ai lu la lettre d’une petite étoile qui n’a pas encore d’âge ni de nom, me dire qu’elle était en train de pousser dans le ventre de sa maman, et que j’étais la toute toute première personne à l’apprendre.


J’ai vu Gabrielle, 4 ans, se jeter dans mes bras la première fois qu’on s’est rencontrées, et me serrer très fort dans un gros câlin qui semblait me dire : « Je te connais déjà ».

J’en ai perdu mes mots, mes idées. J’ai oublié où j’étais. J’ai un peu oublié qui j’étais.


Merci Gabrielle. Merci mes petits galopins inspirés et inspirants.

A tous ceux avec qui on a partagé un bout de chemin, et puis à tous ceux qui viendront, je vous le dis et c’est pour de vrai : je vous aime.



Avec tous mes remerciements pour les photos de : (par ordre d'apparition)

Cathy Marion (Cérémonie de Alice & Johann et le petit Gaspard, 2019)

Tant de Pauses (Cérémonie de Céline & Clément et Cléophée, 2016)

Kewin Connin Jackson (Cérémonie de Alicia & Antoine et Lia, 2018)

Lily René (Cérémonie de Alexandra & Morgan et Camille, 2018)

Mya Photography (Cérémonie de Claire & Cédric et Jeanne et Arthur, 2019)

Stephen Liberge (Cérémonie de Charlotte & Samuel et Gabrielle, 2019)

STELLA: 06.79.52.69.54

Laurence: 06.19.57.70.44

  • Instagram
  • Facebook

© 2020 by Tanabata

Mentions légales